Actualités

Article du Républicain Lorrain du 12/10/20 => Hervé Soares, principal du collège Emile-Gallé : « Une rentrée inédite »

Par Herve Soares, publié le vendredi 23 octobre 2020 10:51 - Mis à jour le vendredi 23 octobre 2020 10:51
Article RL M. Soares.png

Hervé Soares entame sa 3ème  année en tant que principal du collège Gallé et sa 22ème en tant que Personnel de direction, ceci dans six établissements différents. Une rentrée qu’il qualifie d’inédite et a demandé une grande faculté d’adaptation à tous : personnel administratif, enseignants, agents de service, surveillants et élèves.

Des lavabos ont été installés dans les toilettes filles et garçons sous le préau du collège Emile Gallé, afin de pouvoir répondre au mieux aux exigences liées au protocole sanitaire.  Photo RL

« Nous connaissons une rentrée inédite, comme nous avons connu une fin d’année inédite ». Hervé Soares, principal du collège Emile Gallé pour la troisième année consécutive, pèse ses mots. Lui qui est à la tête d’un établissement de 671 élèves, répartis entre 28 classes, dont 540 sont demi-pensionnaires.

La cantine

540 demi-pensionnaires, soit 85 % d’élèves en demi-pension mais aussi 85 % qui prennent un transport scolaire, sont deux particularités du collège Emile Gallé. Sans compter, la quarantaine d’élèves de primaire qui viennent également y prendre leur déjeuner. Nourrir tout ce petit monde nécessite la présence de trois personnes pour la préparation des repas, et au coup de feu : six agents supplémentaire. Sans oublier un personnel mis à disposition par la mairie de Lexy deux heures par jour pour aider au service des écoliers.

Les enseignants

En termes de recrutement d’enseignants titulaires ou contractuels, il manquait cinq professeurs pour la rentrée, soit 10 % de l’effectif (48 plus un référent handicap). « Nous avons consacré nos deux premières semaines à modifier, aménager les emplois du temps et trouver les enseignants manquant », souligne le principal. Le problème a finalement été réglé. Les professeurs vont également être préparés à « l’utilisation des outils numériques. Certains maîtrisent l’outil, d’autres moins. Nous allons leur montrer comment réaliser des quiz sur internet », donne comme exemple le principal. Dans le doute, l’idée est d’être prêt à l’éventualité d’un reconfinement. De même pour les élèves.

Le suivi des élèves

Les effets du confinement se sont fait sentir et les résultats divergent selon les élèves. « Certains ont été accompagnés par leurs parents, certains se sont retrouvés en autonomie et ont réussi à travailler, d’autres ont rencontré des difficultés », constate le principal. Dès la fin de l’été, des vacances apprenantes ont été organisées pour les jeunes avec des professeurs volontaires. Un dispositif qui sera aussi proposé pour les vacances de la Toussaint.

Les effets Covid-19

La Covid-19 entraîne des bouleversements dans le quotidien de cette fourmilière. « Nous avons de la chance, nous avons un public globalement respectueux », souligne le responsable, qui a notamment vu les dépenses dans le domaine de l’hygiène fortement augmenter, avec l’achat de gel hydroalcoolique - « il en faut 5 litres par jour » - et la multiplication des nettoyages désinfectants dans les locaux. Et, lors du confinement, « nous avons donné des denrées alimentaires à dates courtes à l’EHPAD de Lexy ainsi que des protections (charlottes, masques) à l’EHPAD, à la pharmacie et au cabinet infirmier », d’où des frais supplémentaires à la rentrée. Des masques ont également été fournis pour les élèves par le Département, et pour les professeurs par le rectorat. Des lots sont réservés aux élèves boursiers.

50 ans

Le collège Emile-Gallé fêtera ses 50 ans en 2021. Toute l’équipe aimerait marquer le coup. Mais tout dépendra de l’évolution de la crise sanitaire. Au pire, il serait possible de fêter l’événement en interne.

À voir…

Des lavabos dans les toilettes

Suite à la Covid-19, en juin dernier, des lavabos ont été installés dans les toilettes filles et garçons, sous le préau, afin de permettre au mieux de respecter les gestes barrière et les règles d’hygiène.

Toujours côté travaux, l’équipe mobile des agents du département a rénové les trois cages d’escalier du bâtiment « externat » et la salle des profs. « Le Département affecte les moyens humains et le collège finance le matériel », précise le responsable.